Un point de vue sur des faits d'actualité !

L’axe gauche-droite seul n’a pas de sens en politique, il faudrait au minimum un plan de deux axes !

https://assets.support-vision.fr/images/56/Image-principale.png

Je ne sais pas vous, mais j’ai beaucoup de mal à me sentir représenté en politique. Je n’ai pas le droit de vote depuis longtemps, et en fait je n’ai participé qu’à une élection présidentielle. C’est peut-être le manque d’habitude dû à ma jeunesse, mais j’ai beaucoup de mal à savoir pour qui voter et j’ai toujours trouvé qu’il y a un problème, sans pouvoir dire quoi jusqu’à peu encore.

Mais l’âge aidant, je pense maintenant avoir assez de recul pour affirmer avoir trouvé certains problèmes : par exemple notre mode de scrutin déjà, qui oblige au vote stratégique et empêche les partis assez proches (d’un point de vue programme) d’être élus car ils s’entre-volent les voix. Mais aussi le fait que l’axe gauche-droite que l’on utilise tous les jours n’est pas assez précis, il met trop facilement dans des cases réductrices.

« Si on est de gauche alors on est « progressiste », si on est de droite alors on est forcément patriote » : non ! [tocIgnore][/tocIgnore]

« Si on est de droite c’est qu’on est libéral, et les gauchistes sont tous écolo au contraire des droitards ». Je peux en faire plein d’autres comme ça. C’est faux, et je ne vois pas pourquoi il faudrait se mettre dans des cases comme ça. C’est de la polarisation et la porte ouverte aux généralisations que je viens de citer qui ne nous font pas avancer, voir qui nous induisent en erreur.

Je pense que l’exemple concret le plus parlant, c’est la position du FN/RN, communément admis d’extrême droite mais pourtant à peu près vers ce qu’on appelle « la droite des valeurs et la gauche économique ». Il y a un truc qui ne colle pas puisque le terme « extrême droite » ne désigne pas ça forcément, il suffit de comparer avec Bolsonaro au Brésil qui est bien plus libéral que « gauchiste » économiquement, pourtant d’extrême droite aussi.

Pourquoi ne pas représenter « l’échiquier politique » sur un plan au moins ?[tocIgnore][/tocIgnore]

Pour moi le strict minimum serait de représenter cette répartition sur un plan au lieu d’un seul axe (sur deux axes donc), dans le but de répondre à ce problème. Cette idée n’est pas de moi, ça fait des années que j’en entends parler. Le problème, c’est que personne n’est d’accord pour déterminer en quoi consistent ces axes et que ça reste très méconnu du grand public parce qu’absolument pas médiatisé.

Donc je vais présenter ici ce qui m’est venu par la tête après un peu de réflexion : le premier axe pourrait représenter l’économie et l’ingérence de l’état dans ce domaine (ou non). Le second pourrait alors représenter le progressisme face au conservatisme. Un exemple en image fait en 5 minutes avec paint :

https://assets.support-vision.fr/images/56/Au-lieu-dtre-sur-u.png
Au lieu d’être sur une droite, chaque parti peut se retrouver n’importe où dans ce plan, ce qui va nous permettre de bien mieux détailler leurs différences et les séparer… Et voir où il y a des trous !

Le premier axe (horizontal) ressemble pas mal au classique gauche-droite actuel en soit. Il représente en effet « l’affrontement » entre les tendances libérales et collectivistes au niveau de l’économie et du social (l’importance de l’état dans l’économie en gros, s’il doit intervenir ou non, avec de l’individualisme ou non). Plus on va vers la droite et plus on est libéral et anti-état (au sens économique, je ne parle pas de patriotisme ici attention), à l’inverse plus on part à gauche et plus on est contre l’individualisme et pour un état qui nationalise des pans de l’économie. J’ai ensuite placé le progressisme et le conservatisme en ordonnée pour créer ce plan.

Pour être plus clair sur les termes au cas où : le conservatisme c’est la volonté de respecter et/ou retourner aux traditions, comme le Christianisme ou le nationalisme, ça peut aller jusqu’à la fin de la Laïcité par exemple ou la fermeture totale des frontières à l’immigration (quitte à leur tirer dessus), les conservateurs partent du postulat que « si on a fait comme ça avant c’est que ça marchait, c’est dangereux d’essayer des choses interdites par les anciens » ; alors que le « progressisme » représente le « changement » en lui-même, le refus du passé et le concept que tout changement est bon (quand on va vers les extrêmes). Il a notamment apporté le droit de vote des femmes et l’IVG. A l’heure actuelle il consiste à promouvoir l’émancipation des gays/trans ou le nouveau féminisme etc. Quand on est vers les extrêmes on est par exemple convaincu que les « hommes blancs cis genre » sont privilégiés et que la société devrait tout faire pour combattre ce privilège car c’est la raison de tous nos maux avant le reste.

Je trouve ce plan plus parlant, parce qu’à mon sens on peut vouloir plus de contrôle de l’état sur l’économie tout en souhaitant un retour à des valeurs plus traditionnelles, après tout c’est assez traditionnel que l’état soit fort en France. Pourtant le très gros de la droite actuelle (hors RN et les « extrêmes ») qui s’oriente donc vers ce conservatisme par définition, est à tendance libérale, donc vers le laissez-faire économique et l’ouverture des frontières pour la libre circulation des biens et personnes. En plus de ça, la position dans le plan va permettre d’indiquer lequel de ces deux axes est le plus fort pour un individu ou parti, car certains peuvent être libéraux avant d’être conservateurs etc. Bon et sinon il y a toujours le concept d’extrêmes, c’est tout simplement ceux qui s’éloignent du centre (à la manière de cercles concentriques).

Est-ce que ça vous paraît clair ? Si je place les partis les plus connus en France sur ce plan ça le sera peut-être plus encore !

https://assets.support-vision.fr/images/56/Voil-ce-que-donnera.png
Voilà ce que donnerait « l’échiquier politique » sur ce plan à peu près (je pense). Il n’y a évidemment pas tous les partis sinon j’y serais encore à l’heure où vous lisez ces lignes.

Les blocs en rouge et en noir sont là pour indiquer où se situent les tendances qui amènent vers certains courant extrêmes connus, à peu près. N’oubliez pas qu’en politique tout est affaire de comparaison, ne regardez pas forcément où se place votre parti favori par rapport au centre du plan, mais plutôt par rapport aux autres partis ! Tout est relatif, peut être que vous auriez choisi de placer UDI au centre car c’est quelque chose de subjectif, l’intérêt ici c’est surtout la comparaison entre les partis et où on se situe.

Un exemple bien parlant à ce sujet je crois, c’est la position de LREM. En effet la plupart des électeurs de droite (historiques LR) disent qu’il est à gauche, alors que les électeurs de gauche (historique PS) disent qu’il est à droite. Alors que dans le même temps ces mêmes électeurs auraient probablement une opinion moins tranchée pour UDI (j’extrapole peut-être un peu là cependant). On a une excellente réponse du pourquoi du comment ici : c’est parce que LREM est quand même un peu progressiste, surtout par rapport à LR, un domaine souvent associé à la gauche – mais dans le même temps le parti est libéral, un facteur associé à la droite. Ça ne fait aucunement de LREM un parti centriste, puisque c’est faire une réduction pour le mettre dans une case.

Sinon je ne sais pas vous, mais je trouve ça assez marrant que l’on semble retomber sur l’axe gauche-droite classique à travers une diagonale qui part du coin en haut à gauche et va vers le coin en bas à droite. Le plan permet de mieux distinguer les différences entre deux partis qui peuvent sembler proches. La France semble être une exception avec son extrême droite qui est en partie à gauche économiquement, comme je disais plus haut. Pourquoi ? Si je ne m’abuse, ça doit sûrement être lié à l’histoire de l’Europe : en effet ce n’est surtout pas aux Etats Unis que l’on trouve un historique d’état très puissant, alors que l’on a Louis XIV ou Napoléon pour ne pas les citer chez nous, et il y a aussi probablement une influence de l’histoire proche depuis les années 30, avec le choix qui a été fait vers le front populaire puis le « Gaullisme ». Après tout, rien n’est gravé dans le marbre et le futur s’écrit en se basant sur le passé ! Or d’après moi le Fascisme se retrouve du côté des conservateurs avec un état plutôt fort et dirigiste (en partie collectiviste à travers l’armée notamment, mais évidemment loin du stade communiste la plupart du temps), ça semble cohérent avec le fait que l’Allemagne et l’Italie sont aussi des pays d’Europe avec un fort sentiment de nationalisme, qui n’ont pas du tout la culture Américaine.

Enfin, j’ai tracé avec un cercle bleu là où je pense que se situent mes opinions politiques. Je suis en effet plutôt pour un contrôle de l’état de l’économie, pas au point du communisme évidemment, plutôt à la gaulliste on va dire, en tout cas bien plus que le PS ; et je suis honnêtement partagé entre le progressisme et le conservatisme. Ça dépend du sujet, je trouve que les 2 extrêmes sont vraiment mauvais, mais dans le même temps je partage certaines de leurs idées (quelques-unes de chaque en gros). Du coup il y a autour de 4 ou 6 partis à la même distance, je vote pour qui ?...

Conclusion : c’est mieux de représenter tout ça sur un plan mais ce n’est pas parfait non plus[tocIgnore][/tocIgnore]

Voilà, c’est ce que je souhaitais montrer avec cet article. Je suis convaincu que la catégorisation bien trop simpliste sur un seul axe ne permet pas de bien mettre en avant ce genre de choses, et qu’on y gagnerait (là pour le coup je suis progressiste à dire ça !). Au final je trouve ça problématique car on met des partis dans des cases et ça limite le débat démocratique. S’il est limité, on s’enferme et on est incapable de trouver des solutions qu’il faut quand ça ne va « pas très bien » comme de nos jours. A ce sujet j’ai rédigé mon programme si j’étais président si ça vous intéresse.

Je ne pense pas que ce plan soit parfait, il manque peut-être le gros morceau de l’autoritarisme vs démocratisme pour faire un espace à 3 dimensions (autrement dit RIC vs plus de pouvoir pour les élus/l’exécutif). Parce qu’avec ce plan on ne peut pas se rendre compte des risques autoritaires de certains partis, comme FI ou RN (ce n’est peut-être pas un risque pour vous, c’est subjectif comme toujours). Ou le fait que LREM est bien plus autoritaire qu’EELV par exemple, ou encore les partis qui sont pour beaucoup plus de démocratie que ce qu’on a actuellement.

Bien évidemment le mieux serait de définir une multitude d’axes où chaque parti se placerait, mais le but est aussi de rester simple. Parce qu’on ne parle pas d’écologie ici, ni de patriotisme ou encore de l’axe punition vs prévention au niveau de la délinquance... Quoi qu’ils sont en partie visibles à travers l’axe Conservatisme vs Progressisme ici, mais pourquoi être progressiste signifierait mathématiquement que l’on est écolo ? Malheureusement rien n’est parfait dans ce monde !

A propos de l'auteur et de ce site :

Tombé dans l'informatique étant petit tel un Obélix (à 3 ans pour être précis), j'ai la chance contrairement à ce dernier de pouvoir continuer à en prendre des "doses quotidiennes", depuis 23 ans pour tout dire . En effet je suis ce qu'on appelle un geek (un vrai, genre je joue pas à candy crush désolé) et je suis aussi développeur à plein temps maintenant... Lire la suite

Pour me contacter :

Par mail

Ce site ne comporte aucune pub et est maintenu bénévolement. Si vous souhaitez me soutenir, n'hésitez pas à m'offrir une baguette (soit 1€) !

Paypal pixel

Sinon si vous êtes sur Brave, n'hésitez pas à me faire un don d'1 BAT ! (Qu'est-ce que c'est ?)


Support-Vision - A propos - Me retrouver : Facebook ou Twitter - Contact
Ce site et son contenu sont mis à disposition selon la Licence Creative Commons (CC BY-NC-SA 4.0).